influenceur marseille
influenceur marseille

Paroles d’influenceurs marseillais.

Épisode 1 : Mathieu Grapeloup

Bonjour Mathieu,

Qui ĂȘtes-vous ?

« Je suis un nĂ©o-Marseillais depuis 7 ans maintenant. Je ne sais pas Ă  partir de combien d’annĂ©es exactement on pourra considĂ©rer que je ne suis plus un « nĂ©o » mais si l’ĂȘtre signifie que j’observe ma ville d’adoption avec un regarde neuf, ça me va. Sinon, pour rĂ©pondre plus prĂ©cisĂ©ment Ă  la question, j’ai 31 ans et je suis responsable communication au sein d’une association environnementale. »

Pourquoi avez-vous créé « Marseille à la loupe» ?

« Marseille Ă  la loupe, c’est une initiative qui a mĂ»ri et forcĂ©ment Ă©voluĂ© en 6 ans. Quand j’ai lancĂ© la page en 2012, je suivais quelques projets d’urbanisme emblĂ©matiques dans le centre-ville, comme le Mucem ou les VoĂ»tes de la Major. La mĂ©tamorphose de ces lieux me fascinait et je voulais que les Marseillais puissent suivre avec moi leur transformation. Aujourd’hui, mon ton est plus incisif. MĂȘme si je continue de mettre en lumiĂšre les Ă©volutions positives de notre ville – et il y en a – j’ai Ă  cƓur de mettre des coups de projecteurs sur ce qui dysfonctionne pour mettre les Ă©lus face Ă  leurs responsabilitĂ©s. On a une ville au potentiel incroyable. Je ne supporte plus qu’il soit gĂąchĂ©. »

âšȘđŸ””Paroles d’influenceurs marseillais. ▶Épisode 1⃣ : Mathieu Grapeloup @Mat_Grapeloup Cliquez pour tweeter

Vous avez choisi les rĂ©seaux sociaux pour vous exprimer. Un blog n’aurait-il pas suffi ?

« Je pense qu’un blog n’a de sens aujourd’hui que s’il cohabite avec des rĂ©seaux sociaux qui renvoient vers lui. Que l’on s’en rĂ©jouisse ou que l’on s’en Ă©meuve, Facebook et Twitter sont devenus les principaux canaux par lesquels les informations arrivent aux citoyens. Si je veux toquer Ă  la porte des Marseillais pour partager avec eux ma derniĂšre photo ou mon dernier coup de gueule, ça passe par leur fil d’actualitĂ©s. »

Quel est votre canal de communication préféré et pourquoi ?

« J’utilise Facebook et Twitter avec des mĂ©thodes et des objectifs diffĂ©rents. Facebook est le format idĂ©al pour « Marseille Ă  la loupe ». Il me permet de toucher un large public avec des profils sociologiques trĂšs divers. Il faut bien sĂ»r que les posts soient visuels et accrocheurs
 mĂȘme si, Ă©tonnamment, ce sont souvent mes textes longs qui sont les plus partagĂ©s. Sans doute parce que les gens sentent que j’ai un message plus grave Ă  faire passer quand je prends la peine d’écrire plusieurs paragraphes. A titre personnel, je m’amuse davantage sur Twitter car les interactions avec les Ă©lus se font plus facilement. Ça me permet d’aller les titiller sur les sujets qui me prĂ©occupent. »

âšȘđŸ””Paroles d’influenceurs marseillais. ▶Épisode 1⃣ : Mathieu Grapeloup @Mat_Grapeloup Cliquez pour tweeter

Que pensez-vous de la transformation numérique de la ville de Marseille ?

« Elle ne me paraĂźt pas spectaculaire par rapport aux autres villes. Les Ă©lus marseillais ont tendance Ă  exagĂ©rer certaines avancĂ©es mais il n’y a gĂ©nĂ©ralement pas de quoi fanfaronner. Ce serait utile pour commencer que les Ă©crans d’information fonctionnent correctement dans les stations de bus, mĂ©tro et tramway. Ce serait bien aussi que la mĂ©tropole marseillaise se dote d’un vrai compte Twitter. Ça peut paraĂźtre anecdotique pour beaucoup de gens mais c’est indispensable aujourd’hui dans la compĂ©tition des mĂ©tropoles. »

Vous a-t-on proposé de gérer la communication de la ville ? Le feriez-vous ?

« La Ville ne m’a jamais approchĂ© pour que je travaille avec eux. Je pense qu’au regard de mes posts sur la page, ils ont plus de raison de m’en vouloir que de me remercier. L’évolution de ma ville me passionne, m’obsĂšde mĂȘme, et je me dis que communiquer en son nom doit ĂȘtre un privilĂšge. Mais je plains celui qui est en charge actuellement. Je ne voudrais pas devoir dĂ©fendre les 5 ans de retard Ă  Capitaine GĂšze, la destruction des vestiges de la Corderie, l’abattage des arbres Ă  Luminy et la mise en pĂ©ril du Parc Longchamp. Marseille mĂ©rite mieux que ce qu’on fait actuellement de son patrimoine historique et naturel. Pour l’instant, ma place est donc sur ma page, Ă  dĂ©fendre ce qui peut encore ĂȘtre dĂ©fendu. »

âšȘđŸ””Paroles d’influenceurs marseillais. ▶Épisode 1⃣ : Mathieu Grapeloup @Mat_Grapeloup Cliquez pour tweeter

2020, vous ĂȘtes Ă©lu Maire et vous avez carte blanche, quelles sont vos 3 premiĂšres actions ?

« La prioritĂ© absolue est de sortir Marseille du peloton de tĂȘte des villes les plus polluĂ©es et embouteillĂ©es d’Europe. C’est un enjeu de santĂ© publique. Il faudrait donc impulser un sursaut en rĂ©unissant trĂšs rapidement les reprĂ©sentants de la MĂ©tropole, de la RĂ©gion et de l’État pour faire avancer sans perdre de temps les projets qui permettraient Ă  la fois de favoriser les modes doux en centre-ville et de desservir en mĂ©tro et en tramway les quartiers les plus Ă©loignes au nord, Ă  l’est et au sud dans un dĂ©lai acceptable. Le Maire a la responsabilitĂ© de crĂ©er les conditions pour cela. Ma seconde action serait de remettre Ă  plat le fonctionnement des services de la Ville pour que l’on fasse en sorte d’avoir des musĂ©es, des piscines, des bibliothĂšques et des parcs qui fonctionnent bien. Et enfin, ma troisiĂšme action serait de lancer une grande consultation pour que les Marseillais puissent s’exprimer sur les projets qu’ils aimeraient voir fleurir dans leur ville. Je suis sĂ»r qu’il y a une mine d’énergies positives et de bonnes volontĂ©s sous-exploitĂ©es. »

2028, pouvez-vous résumer Marseille en un Tweet ?

« Pendant trop longtemps, Marseille a tournĂ© le dos Ă  la mer. Mais, aujourd’hui, la ville s’est enfin rĂ©conciliĂ©e avec son littoral avec la transformation du J1, la rĂ©ouverture de la Digue du Large et la crĂ©ation de la Corniche Nord. Plus que jamais, fiers d’ĂȘtre Marseillais ! »

Pour suivre Mathieu, voici sa page Facebook et son compte Twitter. 

âšȘđŸ””Paroles d’influenceurs marseillais. ▶Épisode 1⃣ : Mathieu Grapeloup @Mat_Grapeloup Cliquez pour tweeter
influenceur marseille