Formateur en business development
Formateur en business development

Etes-vous optinisé ?

L’une des pierres angulaires du RGPD, voire la pierre angulaire est l’accord explicite ou opt-in.

De quoi s’agit-il ?

Vous devez désormais disposer de l’accord clair et précis de vos prospects, de vos salariés, de vos prescripteurs… afin de pouvoir effectuer des traitements utilisant leurs données personnelles.

Dans cet article je vais faire le focus sur les incidences que cela a au niveau de la communication des entreprises.

J’envoie des newsletters :

Toute entreprise qui envoie des newsletters doit modifier son formulaire d’inscription. En plus de l’adresse mail du destinataire elle doit mettre une case à cocher ou un bouton « valider » (opt-in) de façon à obtenir l’accord explicite de la personne.

Il en va de même si vous souhaitez utiliser cette adresse mail pour adresser d’autres informations que la newsletter. Vous devrez ainsi recueillir le consentement explicite de la personne afin de lui envoyer vos informations commerciales et ou celles de vos éventuels partenaires sur cette même adresse.

J’envoie des e-mailing :

Si vous n’envoyez pas de newsletters ces accords seront à recueillir à partir de tous vos formulaires de contact. Le fait qu’une personne remplisse un formulaire ne constitue par un accord explicite vous permettant de lui envoyer des informations sur son e-mail personnel, y compris celui qu’il a au sein de l’entreprise.

Pourquoi cette précision ?

Si vous envoyer des mails à contact@lentreprise.xx ou toute autre adresse générique, l’opt-in n’est pas obligatoire. En revanche si vous l’envoyez à paul.durand@lentreprise.xx il le devient !

Je prospecte au téléphone et/ou j’envoie des campagnes de SMS :

L’accord explicite ne concerne pas que l’e-mailing… l’utilisation des numéros des lignes directes téléphone et portables relèvent de la même logique.

Appels de prospection et envois de SMS doivent être autorisés par le destinataire.

Le mailing postal :

Alors il reste le bon vieux mailing papier me direz-vous. Et bien s’il est anonyme oui (service achat de lentreprise 17, rue du rabais 34xxx ou plus simplement lentreprise 17, rue des rabais 34xxx). En revanche s’il est personnalisé (M Paul Durand, service achat de lentreprise 17,rue du rabais 34xxx) il relève des mêmes règles de consentement explicite.

Alors le RGPD marque-t-il la fin du marketing ?

Bien sûr que non ! Il ne fait qu’entériner un virage que peu d’entreprises ont amorcé : celui de l’inbound marketing.

Mais pas seulement.

Recueillir l’accord explicite des prospects et clients actuellement en base peut s’avérer une arme de communication intéressante.

D’ici le 25 mai il est encore temps de lancer une campagne d’optinisation. Adressez un mail aux contacts présent dans vos bases en leur disant que vous êtres très sensibles à la protection de leurs données personnelles et que soucieux de vous mettre en conformité au RGPD vous souhaitez recueillir leur accord. Cela ne constitue-t-il pas une belle opportunité ? Pour cela il vous faudra intégrer un opt-in à votre e-mailing…

Mais voilà, obtenir un accord explicite à un instant T est une chose.

Facile de tricher car finalement qu’est-ce qui vous empêche de prétendre avoir obtenu ce fameux accord ?

Non, car le RGPD vous fait obligation de la preuve. Il vous appartient de prouver que M Paul Durand vous a bien autorisé à lui envoyer des informations par e-mail le 23 mai 2018 à 10h04. L’opt-in ne peut donc pas être une simple case à cocher…

Je vous rassure il existe des solutions qui permettent cela. Je vous conseille celle d’Axeptio (www.axeptio.eu) qui propose un plug-in simple à installer sur votre site et à intégrer dans le corps d’un mail. Une fois l’opt-in collecté l’idéal est de stocker l’information dans un champ verrouillé de votre CRM ou de votre gestion commerciale.

Une précision qui a son importance : si vous avez des clients (c’est-à-dire qui ont été facturés au cours des 3 dernières années) vous pourrez continuer à leur envoyer des informations par e-mail sous réserve que les offres promues correspondent à ce que vous leur aviez proposé dans le cadre de votre relation commerciale.

Ainsi si vous avez vendu une voiture à un client professionnel, vous pourrez continuer à lui envoyer des mails lui proposant d’autres véhicules ou des services associés (entretien, contrôle technique…). En revanche vous ne pourrez pas lui proposer d’acheter un bateau…

Cependant je considère qu’il est dommage de ne pas profiter d’une campagne d’optinisation de vos bases pour envoyer un message positif à vos clients…

Pour les entreprises le RGPD n’est donc pas une fatalité et peut au contraire encore s’avérer une opportunité, pour celles et ceux qui sauront s’en saisir…au plus vite !

Par François Guérard

Formateur en RGPD et business development

https://www.bizdev34.fr

RGPD et Optinisation